communautés

Salt City

" Ne fais pas confiance à tout ce que tes yeux voient,
parce que même le sel ressemble au sucre. ”
Historique
Peu après l'apocalypse nucléaire qui a rayé Toulon de la carte et devant le danger grandissant des bandes de pillards, plusieurs familles d'origines vietnamiennes décident de se regrouper sur le site des anciens salins, alors totalement désert. Bénéficiant de l'expériance traditionelle de leurs anciens, ils construisent rapidement des maisons en bois sur pilotis dans un dédale de passages submergées rendant toute approche par un inconnu extrèmement perrilleuse.
Peu désireux de devenir une communauté ethnique exclusivement asiatique, ils ouvrirent leur territoire à des personnes de toutes origines du moment que les nouveaux étaient aptes à négocier leur intégration. C'est cette particularité de recrutement qui a fait de Salt City ce qu'elle est aujourd'hui, la ville du troc.
Organisation Politique : Ultra Libéralisme
La structure politique de Salt City repose sur un système qui met de commerce au centre de tout. Chacun est libre de venir faire ses affaires à Salt City du moment qu'il respecte certaines règles basiques (La Loi du Sel) qui interdisent vol, viol ou agression physique dans l'enceinte de la cité. A Salt City tout s'achète et tout se vend du moment que ça ne génère pas de trouble à l'ordre public et plus vous êtes riche, plus vous êtes respecté (Et plus vous êtes respecté, plus vous avez de droits).
Celui qui assure publiquement le rôle de "chef" de la communauté est un ancien militaire de la Légion étrangère, Phan Anh Minh. Il faisait parti des fondateurs de la cité et s'est peu à peu imposé par sa capacité à régler rapidement les problèmes (souvent de manière définitive...), mais sans jamais abuser de sa force ou de sa position.
Particularités sociales
C'est la communauté d'origine vietnamienne, celle qui a fondé la communauté, qui en assure la gestion comme une affaire de famille. Les relations hierarchiques au sein de ce groupe sont extrèmement complexes et il faut bien le dire, totalement incompréhensibles pour tous ceux qui ne partagent pas la culture vietnamienne. Cependant pour le public, il y a une figure qui fait clairement office de grand patron : Phan Anh Minh.
La sécurité de Salt City est aux mains de la propre fille de Phan Anh Minh, Phan Bao Tram (Voir sa page) qui dispose d'une belle équipe de combattants pour faire en sorte que la règle du "On laisse ses rancunes en entrant à Salt City et on les reprend en sortant" soit appliquée sans la moindre exception. Même si certains ont voulu jouer aux plus fins les premiers temps, il ne reste plus grand monde dans les environs qui serait assez fou pour venir chercher des ennuis ici.
Toute le richesse de Salt City, comme son nom même l'indique, c'est le Sel. Cet élément si banal dans le monde d'avant que personne n'y prétait attention c'est vite révélé vital une fois la civilisation détruite car sans sel il est bien difficile de conserver de la nourriture. C'est d'ailleur très vite devenu un véritable monnaie d'échange et c'est la devise dans laquelle tout se négocie dans cette ville.
La hierarchie sociale est intimement lié à la richesse en sel de chacun, on peut résumé les choses par "En cas de soucis, celui qui a le plus de sel à raison" mais c'est valable tant que la Loi du Sel n'est pas enfreinte (Pas de Vol, de Viol ou d'agression physique dans la ville)
Venise
L'invasion de l'Italie par les Huns d'Attila aurait provoqué l'installation des premiers réfugiés sur les îlots de sable de la lagune. Mais ce fut surtout l'arrivée des Lombards en 568 dans la région de Vicence, Vérone, Trévise et Padoue, qui déclencha une migration massive vers la lagune de Venise qui se révéla vite être une excellente protection naturelle contre les pillards et les envahisseurs. L'insécurité sur les terres fermes empêchant le retour des réfugiés, ces derniers furent contraints de constituer une nouvelle ville sur la lagune, en plantant des milliers de pieux dans la vase et en recouvrant les îlots de planchers en bois. Des travaux d'aménagement furent entrepris : on consolida les rives, on draina les sols, on construisit des maisons en bois et des monuments en brique ou en pierre. Les matériaux furent cherchés sur la terre ferme. Rapidement, s'élevèrent de petites cités et des églises comme la basilique de la Vierge à Torcello, en 639. D'agricole (pêche, vignes, arboriculture et surtout le sel dont les Vénitiens assurent la production et le négoce), l'économie se diversifia dès le viie siècle vers l'artisanat (travail du verre, de la corne, puis du bronze) et le commerce.
Le Sel
Le sel dont le nom scientifique est “chlorure de sodium” (il est composé à 60% de chlorure et à 40% de sodium) est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme, mais sa consommation en excès favorise le développement de certaines maladies. Il permet le bon fonctionnement du système nerveux, en ouvrant les canaux dans lesquels passent les signaux électriques émis par les neurones. Le sodium a également un rôle sur les cellules musculaires puisqu’il permet de déclencher la contraction des muscles et du coeur.
Du sel était déjà exploité dans la région au 4ème siècle av. J.-C. par les habitants de la cité antique d'Olbia. La récolte de sel a perduré avec plus ou moins d'intensité à travers les différentes époques pour finalement cesser en 1995, en raison de la concurrence trop forte et de l'entretien trop coûteux. A cette date la production de sel dans les salins de Hyères cesse définitivement.
Dès l'arret de l'exploitation commerciale, la zone devint propriété de la commune qui la classa comme zone humide pour la protéger (Le terrain vaseux ne laissant que peu de possibilités aux promoteurs, ça ne génait pas grand monde...). Il s'agit quand même d’une des plus vastes zones humides présente sur la côte méditerranéenne entre la Camargue et le delta du Pô.